Travailler en Allemagne

Admission au marché du travail allemand

Des étrangers qui souhaitent travailler en Allemagne, plus précisément qui séjournent en Allemagne afin d'exercer un emploi, ont besoin d'un titre de séjour. Ceci vaut pour les étrangers qui ne sont ni ressortissants d'un État-membre de l'Union Européenne, ni de l'Espace Économique Européen, ni de la Suisse.

Pour les étrangers provenant d'un État-membre de l'UE, cela ne s'applique pas ; ils profitent de la liberté de circulation. Seuls les ressortissants de la Roumanie et la Bulgarie sont soumis à l'autorisation de travail préalable pour les citoyens de l'UE. Ils peuvent demander cette autorisation de travail préalable de l'UE auprès de l'agence pour l'emploi locale compétente.

Les étrangers provenant de pays en dehors de l'UE ne peuvent poursuivre une activité rémunérée que dans le cas où leur titre de séjour le leur permet. En général, le titre de séjour sous forme de visa doit être demandé et accordé avant l'entrée en Allemagne. La légation allemande (ambassade, consulat) respective de l'État de provenance en est compétente.

Par contre, les ressortissants de l'Australie, de l'Israël, du Japon, du Canada, de la République Coréenne, de la Nouvelle-Zélande et des États-Unis de l'Amérique peuvent aussi solliciter leur titre de séjour après leur entrée auprès du service des étrangers compétent en Allemagne. Cependant, l'activité professionnelle ne peut être poursuivie qu'après l'attribution du titre de séjour.

L'accès de ressortissants de pays tiers au marché du travail allemand est encadré par une prescription juridique (prescription de l'emploi). Seuls certains groupes professionnels ont accès au marché du travail allemand. En règle générale, l'accord préalable du service administratif pour l'emploi est nécessaire.

Notamment pour les travailleurs non- ou peu qualifiés, il n'y a que peu de chances d'accéder au marché du travail. Pour les étrangers bien qualifiés, par exemple des spécialistes universitaires, il y a la possibilité juridique d'immigration, avec une grande probabilité d'un séjour durable en Allemagne.

Depuis le premier août 2012, il y a en Allemagne une simplification pour l'accès au marché du travail pour des universitaires avec un diplôme soit reconnu en Allemagne, soit semblable à un diplôme allemand. Les règlements juridiques de la loi de séjour « Carte Bleue Européenne » servent de base à ceci. En plus d'une pièce justifiant de la qualification professionnelle, il est indispensable de disposer d'une offre d'emploi concrète avec un salaire annuel brut d'au moins 50.800 euros.

Dans ces cas-là, l'accord de l'office fédéral pour l'emploi n'est pas exigé.

Pour le personnel qualifié dans les champs professionnels des mathématiques, de l'informatique, des sciences et de la technologie ainsi que pour les médecins, les règles de la « carte bleue européenne » sont aussi en vigueur au cas où il gagne autant d'argent que des employés allemands comparables, mais il en faut au moins 39.624 euros. Cependant, dans ces cas cités ci-dessus l'agence fédérale pour l'emploi doit donner son accord pour l'emploi.

Les scientifiques, le personnel qualifié, les cadres, les employés directeurs et les spécialistes profitent de règlements simplifiés pour l'accès au marché du travail allemand.

Le migration-check-up

Le migration-check-up est un examen rapide pour vérifier les possibilités de l'admission au marché du travail.

Apprentissage en Allemagne

Des ressortissants d'États en dehors de l'UE peuvent obtenir un permis de séjour pour une formation en entreprise en Allemagne. Pour ceci, l'accord de l'office fédéral pour l'emploi est indispensable. Le service de l'emploi examine s'il n'y a que des candidats allemands ou bien des candidats étrangers privilégiés pour la place d'apprenti dans l'ensemble du territoire fédéral. Des bacheliers d'écoles allemandes à l'étranger peuvent obtenir un permis de séjour afin d'occuper leur place d'apprenti dans une profession reconnue par l'État sans l'accord de l'office fédéral pour l'emploi.

Visa pour la recherche d'emploi en Allemagne

Des universitaires qui disposent d'un diplôme allemand, étranger mais reconnu en Allemagne ou bien étranger mais comparable à un diplôme allemand, peuvent entrer en Allemagne et rechercher un emploi sur place.

Ils reçoivent un visa pour le temps de trouver un emploi et avec cela ils peuvent rester en Allemagne pendant six mois au maximum. Cependant, ils doivent apporter, en plus de leur diplôme, un justificatif prouvant qu'ils peuvent subvenir à leurs besoins pour la période prévue. Pendant le temps qu'ils cherchent un travail, aucune activité professionnelle ou libérale ne doit être entamée.

 

Facebook

Google Plus